Signature d’une convention de partenariat entre la Fédération Départementale d’Energie du Pas de Calais, l’Association des Maires du Pas-de-Calais et Orange.

La Fédération Départementale d’Energie du Pas-de-Calais (FDE 62), l’Association des Maires du Pas-de-Calais (AM 62) et Orange ont officialisé les conventions de partenariat d’enfouissement des réseaux aériens de communication électronique et de distribution d’électricité établis sur des supports communs.

C’est dans les locaux de la FDE 62 ce jeudi 22 juin 2017 à Dainville que Michel Sergent, Président de la Fédération Départementale d’Energie du Pas-de-Calais (FDE 62),  André Flajolet, Président de l’Association des Maires du Pas-de-Calais  (AM62) et Jean-Philippe Sobecki, Directeur des Relations avec les Collectivités Locales Orange, ont signé, deux conventions locales portant sur l’enfouissement coordonné des réseaux aériens de communication électronique d’Orange et des réseaux aériens de distribution d’électricité de la Fédération Départementale d’Energie du Pas-de-Calais (FDE 62) établis sur des supports communs.

Par ces accords, l’ensemble des communes adhérentes à la Fédération Départementale d’Energie du Pas-de-Calais (FDE 62) sera concerné par l’enfouissement simultané des  réseaux de télécommunication et d’électricité.

Suite à la signature de ces conventions, les communes adhérentes à la FDE 62 auront la possibilité de manifester leur volonté d’être propriétaires de leur propre réseau de télécom.

L’enfouissement coordonné, dans un même secteur des réseaux filaires aériens de distribution d’électricité et de communications électroniques, qui sont fréquemment voisins, favorise la réduction du coût des travaux, réduit la gêne provoquée par des chantiers successifs et répond à l’intérêt général. Le génie civil créé lors des opérations d’enfouissement facilite également le déploiement de la Fibre Optique sur le territoire. Chaque année, la FDE 62 et Orange réalisent environ 20 kilomètres d’enfouissement de lignes sur le territoire du Pas-de-Calais.

Ces conventions locales font suite à une refonte de l’accord national signé le 7 juillet 2005 portant sur l’enfouissement coordonné de réseaux existants, de manière rationnelle et efficace dans un objectif de réduction des coûts de gestion.

Mise en ligne le 3 juillet 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *